STAYER -FR

STAYER -FR

APRES LE CHAMPIONNAT D'EUROPE : LE DEBRIFIGNGUE

LE BLANC 6f23e5c11ca1246cbd162f5c968eab9d716a6b911b00456982b97b9b3b0fe466.jpg

 

APRES SON CHAMPIONNAT D'EUROPE VICTORIEUX, 

REINIER HONIG DEBRIEFE AVEC STAYER FR

 

CE 2019  FINALE 67437425_2625764830776488_8141882250766581760_o.jpg

 

 

STAYER FR : " Reinier, enfin champion d’Europe. Ça a été un long chemin non ?

R.H. : « Oui. Trois fois second : 2008, 2017, 2018 »

 

STAYER FR : " Sur qui avais-tu l’œil avant le départ ? "

R.H. : “ Principalement sur Franz Schiewer, le champion sortant. Et toujours bien sûr sur l’équipe d’Allemagne qui est toujours très forte. Et aussi sur Clère, qui a remporté  une manche qualificative de haut niveau »

 

STAYER FR : « Comment as-tu vécu ta course et quelle était ta tactique ? »

 R.H. : «  Bien sûr ça n'a pas été simple, et je pense que les séries et la finale le même jour auraient été une meilleure chose pour moi. Parce que je suis meilleur sur les longues distances, et avec  les courses sur route que j'ai faites dans le passé, accumuler des kilomètres dans l'espace d'une journée ne me fait pas peur. Avec le report de la finale au lendemain, la seule chose qui me contrariait était que je manquais mon vol réservé pour le samedi matin... Mais comme ça m'a donné l'opportunité de courir le lendemain au Blanc... Quant à la tactique, je n'avais pas vraiment de plan. Pour ça, j’avais toute confiance en Jos Pronk mon entraîneur, qui est une sorte de génie en terme de tactique."

STAYER FR : « Comment as-tu fait sauter le mur des  stayers germaniques ? »

R.H. :  « Je pense que nous l’avons surpris (Franz Schiewer n.d.Stayer Fr)  en prenant la tête à un moment de la course où son entraîneur était endormi, je n’ai pas d’autre explication »

 

STAYER FR : « Quel projet maintenant ?  Quel sera le futur challenge ?

 R.H. :  « Je ne sais pas vraiment. Mais je voudrais  vraiment retrouver une équipe (Reinier courait jusqu'en 2017 en Continental Pro) Peut-être ce titre va t-il me le permettre »

 

STAYER FR : « Reinier Honig c’est combien de titre de champion de Pays-Bas des stayers ? »   

R.H. : « 7 : champion des Pays-Bas en 2005, 2006, 2007, 2008, 2017, 2018  et 2019, tous remportés sur la piste fétiche d'Alkmaar »

 

STAYER FR : « Tu continues toujours à exercer sur la route ? » 

R.H. : «  Je roule pour le club TWC TEMPO de Veldhoven, mais mon but est de trouver place dans une équipe conti pro digne de ce nom »

 

STAYER FR : « As-tu été satisfait d’étrenner ton maillot de champion d’Europe en France ? »

R.H. : «  Oh oui, parce qu’à cause de la pluie la finale a été reportée au lendemain matin. Ainsi, j’ai dû annuler mon vol de retour à la maison. Mais par chance j’ai pu prendre place dans le van de la fédération hollandaise, et du coup être en capacité d’être au départ au Blanc. »

«  Ça a été un fameux voyage, mais ça a été tellement sympa de courir là-bas, le public était porteur très enthousiaste,  et c’était chouette de voir tant d’enfants sur la piste ; tous ont apprécié la vitesse des motos lors des  manches que nous avons disputées. En résumé un grand voyage mais un maximum de fun ! » 

« Vraiment, je tiens  à remercier les organisateurs et les entraîneurs qui m’ont permis de courir et de montrer là-bas mon nouveau maillot pour la première fois ! » 

HONIG GAND WEVELGEM 2012 551353_3064461888425_58268974_n.jpg
HONIG  A FORST  2018 33653622_2117258818507993_4584808701499539456_n.jpg

 


 

APRES LE CHAMPIONNAT D’EUROPE,

JOSEPH BERLIN SEMON DEBRIEFE AVEC STAYER FR

A P1150889.JPG

 

 

STAYER FR : « En quelques mots raconte-nous ta course en qualif' et en finale ? »

J.B.S. : « Tout d’abord la « chance » du tirage au sort sur la qualification et la finale (première position au départ dans les deux manches). De ce fait, nous avons pu prendre de bons départs, rapides et prudents sans être gêné ou freiné »

« J’étais anxieux par rapport à la qualification, ne sachant pas trop où me situer mais au final ce fut une course de gestion, avec la forte chaleur où j’ai souhaité ne pas me mettre dans le rouge. Deuxième au terme de la qualif’, c’était plus qu’une satisfaction »

« La finale ayant été reporté au lendemain cela a permis une meilleure récupération (mais cela pour chaque athlète). Et c’est peut être sur ce point-là que j’aurais pu me distinguer en finale, étant assez performant sur la fatigue. Toutefois, partir en première position m’a permis une fois dépassé par Schiewer, de prendre son allure et même de jouer avec lui pour garder cette position. J’étais vraiment bien et avait très bien récupéré de la veille, j’ai un moment cru que cela était faisable, d’accrocher un podium, mais à 15-20 minutes de l’arrivée ce n’était plus la même chose. J’ai eu le contre coup, que l’on retrouve souvent à ce stade de la course, et malheureusement je n’ai pas pu suivre les attaques de Honig et des deux Allemands »

« Je reste satisfait car je suis à ma place. L’objectif était d’aller en finale :  il était donc rempli et le reste n’était que du bonus. »

 

STAYER FR : « Du ressenti positif ou de la frustration après ces deux  journées ? »

J.B.S. : « Je rentre de ce championnat avec de la satisfaction ; j’ai pu voir après trois ans, où je me situe au niveau européen. Et j’ai pris beaucoup de plaisir durant cette semaine, tant sur le vélo qu’avec l’ensemble de l’équipe, staff et coureurs »

 

STAYER FR : «  A votre point de vue, il y a de la place pour faire mieux encore ? »

J.B.S. : « Avant le départ, j’aurais signé pour une place de cinquième, maintenant je ne peux qu’espérer mieux. Et je pense qu’avec du travail cela n’est pas impossible. Malgré les années qui passent et mes occupations professionnelles, je continue de progresser dans la discipline :  cela me laisse penser que je peux continuer de rêver. »

 

STAYER FR : «  Si oui, qu’est-ce que vous identifiez comme pistes de progrès possibles pour y parvenir  ? »

J.B.S. : «  Si quelque chose me manque personnellement, c’est les courses à l’international : rouler vite, avec des braquets plus gros et un niveau que l’on retrouve sur ce type de championnat. Pour cela il faut y être convié . Par ailleurs, collectivement, nous avons besoin de sentir l'appui de la Fédération, qui fait, je sais, des efforts et doit continuer à considérer encore et toujours plus notre discipline. Si l’on prend les étrangers (les allemands par exemple), ils bénéficient d'un réel support -  tant logistique qu’humain - derrière les coureurs et entraîneurs. Et c’est un avantage important »

«  Lorsque l’on se déplace (nous Français) sur un championnat d’Europe, c’est en autonomie : pas d’assistant, pas de mécanicien… On parle tout de même d’un championnat européen ! Difficile à concevoir »

 


 

 

APRES LE CHAMPIONNAT D’EUROPE, EMILIEN CLERE DEBRIEFE AVEC STAYER FR

 

CE 2019 64325751_2624598694226435_3595049233486446592_n - Copie.jpg
 

 
STAYER FR : « En quelques mots raconte-nous ta course en qualif' et en finale ? »
E.C. : " Ca s'est passé sans trop de difficulté si ce n’est la chaleur étouffante. Quant à la finale, tout allait bien jusqu’aux dernières quinze minutes. Lorsque Honig a attaqué, nous sommes restés "sur place" !  
Nous étions trop près de Schiewer, qu'à plusieurs reprises nous avions jusque là "poussé", et qui accélérait à chaque fois,  pour pouvoir nous lancer. Finalement les Allemands ont bien couru et nous ont passés au bon moment"  
 
STAYER FR : « Du ressenti positif ou de la frustration après ces deux  journées ? »
E.C. : " Quatrième, c'est une belle performance. Malgré cela, il manque une médaille pour concrétiser la réussite de la course. Évidemment on peut toujours mieux faire. Même si les autres sont très forts, personne n’est invincible et mes progrès constants me laissent espérer d'encore meilleurs résultats" 
 
STAYER FR : " Il y a donc selon toi possibilité de faire mieux encore ?" 
E.C : " Oui, en faisant par exemple  évoluer notre tactique en course. Je pense que nous devons maintenant prendre conscience de notre valeur et donc être moins intimidé et moins « s’affoler »
Peut-être devrons-nous aussi être plus attentiste... Sinon je pourrais aussi demander à Renier comment il fait pour attaquer aussi fort !!! "

 

 

 


 Propos recueillis par Patrick POLICE pour STAYER FR

Le 31 Juillet 2019



31/07/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 133 autres membres