STAYER -FR

STAYER -FR

LES PALMARES DU DEMI-FOND

LES PALMARES ONT MIGRE SUR LE NOUVEAU SITE  DE STAYER FR, STAYER FR PALMARES

POUR LE REJOINDRE, CLIQUEZ SUR LE LIEN SUIVANT :

https://stayer-fr-palmares.blog4ever.com


LE DERNIER TITRE DE CHAMPION DU MONDE DE GUILLERMO TIMONER

Il a été un des plus grands stayers de tous les temps.

 

En relatant son dernier titre de champion du Monde - avec lequel il pose une marque qui ne sera plus jamais égalée (six titres de champion du Monde) - titre arc-en-ciel qui marqua en même temps la fin d'une époque pour le demi-fond, François Bonnin et STAYER FR vous proposent de revivre cette édition qui fut celle également de la dernière participation du champion français Robert Varnajo à la course au titre mondial.

 

Vos commentaires, complément d'information (notamment sur le déroulement de la course) et réactions à cet article seront bienvenus.

 

 

CLIQUEZ ICI POUR REVIVRE LE CHAMPIONNAT DU MONDE DES STAYERS 1965, DERNIER TITRE MONDIAL DE GUILLERMO TIMONER


07/06/2018
0 Poster un commentaire

L'HISTOIRE DU PREMIER CHAMPIONNAT DU MONDE DE DEMI-FOND DE L'HISTOIRE. SUJET DE L'INCROYABLE FRANCOIS BONNIN

Ne me demandez pas comment il fait : je l'ignore moi-même au moment où j'écris ces lignes.

 

François Bonnin - car c'est de lui qu'il s'agit -  vient cette fois de nous livrer  un sujet hors-norme : 

l'évocation du premier championnat du monde de demi-fond jamais organisé.

 

Jusqu'à ce jour, François Bonnin était l'Alexandre Dumas du demi-fond.

Pour preuve (et dans le tas) ses travaux pharaoniques sur les championnats de France,

le championnat d'Europe 1953 ...

 

Il aurait pu s'en contenter, et en rester là ...

 

Mais avec cette histoire du premier championnat du Monde de demi-fond, là, ce n'est plus à Alexandre Dumas qu'il faut en appeler, mais à Attila ...

Car après son passage, l'histoire cycliste ne repousse plus. Circulez, il n'y a plus rien à apprendre ... 

 

Je met au défi quiconque de trouver quelque chose à rajouter à cette narration qui va bien au delà de la pauvre évocation jeanpeaulolivieresque ou de ces vains et  laborieux - autant que pédants - compte-rendus "historiques"  dont de mesquins blogmestres, crispés sur leur pauvre savoir, inondent la toile ...

 

Bientôt, très bientôt donc, je vous laisserai profiter de votre chance en mettant en ligne ce sujet exceptionnel.

 

Et songez que les meilleures choses ont toujours ici-bas une fin ...

 

 

 

Et comme STAYER FR est le contraire de ces sites internet crispés sur eux-mêmes qui refusent  de collaborer à des projets qui dépasseraient leur égoïsme, (chacun sa petite tambouille, surtout ne pas partager)  en cadeau-bonus, vous aurez droit à l'un des premiers travaux mis en ligne sur "Les Fondus du Demi-Fond", qui agrémentera le magnifique (je vais être en panne de superlatif) travail de l'ami François Bonnin.

 

LE PREMIER CHAMPIONNAT DU MONDE - ETUDE DE FRANCOIS BONNIN

PORTRAIT DE LAURENS SMITS MEINTJES - LE PREMIER POUR L'ETERNITE


11/05/2018
4 Poster un commentaire

SUITE DE L'HOMMAGE A LOUIS DARRAGON A TRAVERS L'EVOCATION DE SON DERNIER TITRE DE CHAMPION DE FRANCE

 

 

Il y a cent ans, plus exactement le Dimanche 28 Avril 1918, disparaissait l'un des plus grands stayers de tous les temps, Louis Darragon, triple champion de France et double champion du Monde, et qui ne dut qu'à Georges Parent, de ne pas pouvoir ajouter six titres supplémentaires à ce fabuleux palmarès.

Leurs duels absolument homériques lors des championnats de France et du Monde 1909,  comme  une passation de pouvoir entre ces deux géants de la spécialité,  ont marqué à jamais la légende du demi-fond.

 

Sur STAYER FR PALMARES, vous revivrez ce qui fut son dernier titre de champion de France, prolongement finalement de ses duels avec son "meilleur ennemi" l'autre monstre de la spécialité le Francilien Georges Parent, qui - curieux signe du destin - décèdera l'année de la disparition de son terrible rival,

 

Louis Darragon se tuera au Vélodrome d'Hiver de Paris, tombant en tombant lourdement sur la tête, suite à un bris de pédale, quelques mètres seulement avant la ligne d'arrivée, et devant la loge où était assise sa femme, spectatrice aux côtés de l'épouse de Georges Sérès ce jour-là.

Transporté aussitôt à son domicile - situé en face du vélodrome - il expire des suites d'une douvble fracture du crâne.

 

Ancien sprinteur de seconde zone, il trouve sa voie dans le demi-fond, en déboulonnant de son trône le jusqu'ici imbattable américain Bobbie Walthour.

Champion de France en 1906 1907 et 1911, il remporte le titre mondial à deux reprises en 1906 et 1907.

 

Ce triste anniversaire était  pour STAYER FR l'occasion de saluer sa mémoire.

 A travers la narration de ce qui fut son dernier titre officiel, c'est ici un moyen de prolonger cette action.

 

Nota : des éléments du matériel du glorieux champion (casque, pédale ...)  - on peut parler à ce sujet de véritables reliques -

seraient encore conservés à la Mairie de Vichy. 

 

Patrick Police pour STAYER FR

 

 

CLIQUEZ ICI POUR REVIVRE LE CHAMPIONNAT DE FRANCE 1911


10/05/2018
0 Poster un commentaire