STAYER -FR

STAYER -FR

280 A L'HEURE A VELO , CA ENVOIE DU VENT NON ? : NEIL CAMPBELL RACONTE SON EXPLOIT POUR STAYER FR


NSC P10386142.jpg

 

 

Samedi dernier la nouvelle tournait en boucle sur les réseaux sociaux : un intrépide aventurier  répondant au nom de Neil Campbell avait battu le record de vitesse à vélo de Fred Rompelberg, en tutoyant les 280 km/h !

 

Moi qui connaissait de longtemps le projet du Monsieur, autant être franc avec vous : je n'aurai pas parié un kopek sur sa réussite.

 

Les fondamentaux pour ce type de challenge, gravés dans le marbre par le génial Alan Abott, sont et resteront toujours les mêmes... fondamentaux :

  • un bout de route libre de toute circulation et suffisamment développé pour vous donner le temps de "prendre" de la vitesse tout d'abord, chercher celle du record ensuite, mais surtout de freiner sous peine de finir fracassé, ni plus ni moins. Et tout apprenti recordmen sait que ce n'est que sur la piste de Bonneville qu'on peut "glisser" lorsqu'on tombe à plus de deux-cents à l'heure.   
  • une bicyclette dont l'ergonomie doit se rapprocher le plus possible de celle d'une moto
  • un engin d'entraînement surpuissant
  • un budget qui peut se révéler exponentiel car on se "loupe" plus souvent qu'à son tour

 

Aussi, lorsque j'ai appris que le Monsieur accomplissait ses tentatives sur une piste d'aéroport dépassant à grand peine trois kilomètres de développement, et qu'il chevauchait pour taquiner les 150 miles une sorte de tandem tronqué collé à une Volkswagen Passat, ma religion était faite.

 

Eh bien j'ai eu tort. Neil "Soupy"Campbell a bien "tapé" le 280 km/h sur ce petit bout de piste, avec son tandem à une place... Il est passé, et bien passé, réalisant le rêve fou du regretté Jean-Claude Rude.

 

Il est passé donc. Mais dans un "trou de souris" comme vous allez le lire.  Ce record baroque, il l'a décroché avec son courage, sans limite, et son cœur, énorme. Et des tripes bien accrochées, je vous prie de me croire.

 

Je vous laisse vivre son aventure et la comprendre, ce que le reportage passé sur FR3 en début de semaine ne vous a certainement pas permis de faire. Accrochez-vos ceintures, ça va aller vite !

 


NEIL CAMPBELL : L'INTERVIEW

 

 

 

 

STAYER FR : Votre nom complet est Neil Soupy Campbell. Soupy » est juste un surnom ? 

N.S.C. : « Oui, Soupy est pseudo. A cause des fameux potages Campbell ? ! (Je ne leur ai pas piqué pourtant) »

  

STAYER FR : Vos dates et lieux de naissance if you please ?  

N.S.C. : « le 18 Mars 1974 à Birkenhead, Angleterre »

 

STAYER FR : Et où résidez-vous ?  

N.S.C. : « Suffolk, Angleterre »  

 

STAYER FR : Etes –vous ou avez-vous été coureur cycliste ?  Et dans l’affirmative vous pouvez préciser un peu votre parcours ? 

N.S.C. :  « Oui, j’ai été coureur sur route, piste et VTT. Ces derniers temps, je me suis entraîné dans la perspective du record, pour éviter tout accident ou blessures qui m’auraient  causé d’énormes complications dans mon programme en vue du record. J’ai subi  une grosse chute il y a trois ans en roulant sur un nid de poule et d’ailleurs je souffre encore des blessures consécutives à cet accident » 

 

  

STAYER FR : Depuis combien de temps t’es-tu (allez, on se tutoie) lancé dans cette chasse au record de vitesse ?

N.S.C. : « C’est un processus long de cinq ans, pour aboutir à ce samedi 17 Août, où j'ai effacé les 167  miles à l’heure réussis par le Hollandais Fred Rompelberg en réalisant 174.339 mph (280.587 km/h n.d. STAYER FR)... Mais avant cela, nous avons essayé et échoué à plusieurs reprises pour tenter de battre le record britannique »

 

STAYER FR : Comment t’es venue cette idée de traquer le record ? 

N.S.C. : «  Au milieu des années quatre-vingt-dix, mon entraîneur était Dave Le Grys, qui détenait le record anglais qu’il avait établi en 1986. Dave aida Guy Martin à battre son record pour une émission de télé appelée « Speed ». A partir de ce jour-là, j’ai pensé que je pouvais le faire moi aussi »

 

 

STAYER FR : Où et comment s’est passée la tentative victorieuse contre le record ?

N.S.C. : « Tous mes essais ont été réalisés sur la piste d’aviation d’Elvington (York). Nous avions fait des essais  jeudi 15 et vendredi  16 et ça ne s’était  pas bien passé. La météo, principalement, était désastreuse.  Impossible de faire des tentatives à grande vitesse, et dans les rares que j’ai pu faire j’ai essuyé des turbulences terribles, au point que la  voiture elle-même luttait pour atteindre une vitesse convenable. Alors, honnêtement, je ne pensais alors pas approcher le record le lendemain, et  encore moins le battre. On arrivait au point où ce n’était pas la peine de cherche à procurer davantage d'abri au coureur si la voiture n’était pas capable d’aller assez vite. Et non simplement tracter le coureur tout le long du run, ainsi que tant de chevaliers du clavier sur facebook le pensent.  On se libère tôt du lien de remorquage,  et là il faut accélérer sévèrement, avec ta seule puissance musculaire ! »

 

« Bref, nous avons été vérifier les prévisions météos toutes les 15 minutes, jusqu’à être convaincus que le samedi pourrait être  le bon jour, puisqu'était prévu un fort vent sec. De toutes façons, c’était forcément le meilleur jour pour battre le record, puisque le dimanche était annoncé mauvais côté météo. Dans le premier  test on a atteint  les 150 m/h, ce qui était trop lent pour venir à bout des turbulences, et là, j’ai souffert.  Après des discussions avec James Croxford - , ingénieur aérodynamique de l’Université de Harper Adams -, on a fait nôtre sa théorie qu’après tout ça ne pouvait pas être pire si nous allions plus vite. Mais dès lors, on était plutôt dans le registre de la foi.  Et  là nous arrivons alors à atteindre le 171 mi/h (ce qui constituait le record – n.d. Stayer Fr) Hélas non validé à cause d’un défaut de fonctionnement des caméras utilisées pour ratifier l’enregistrement de la performance »

 

« La pause déjeuner arrive, pas forcément une bonne chose pour moi à ce moment, parce qu’elle m’a  donné le temps de réfléchir à ce qui vient de se passer, et  de tirer  un bilan pas très réjouissant des évènements.  Le réservoir de la Porsche Cayenne Sport SE hybride (la plus puissante voiture Porsche vendue  actuellement sur le marché) était bien entamé par nos runs précédents quand on s'est lancé à fond de plancher, façon roquette. Un kilomètre à fond et on a décidé de libérer le lien de remorquage. Là on était déjà à 150 m/h (plus de 240 km/h). On a accéléré à bloc jusqu’à notre zone de freinage. Je pense que j’étais environ à 800 watts dans la phase de recherche de vitesse pour finalement me percher à  1700-1800 watts au pic de l’effort.  Après, cela a été le soulagement, en partie parce que nous avions tous survécus, mais aussi parce que malgré la forte probabilité d’échec, nous l’avions fait ! Penses bien que tout ça s’est fait sur une distance de 2 miles (soit environ 3km200 – n.d.Stayer Fr) Nous ne sommes pas à Bonneville. C’est donc un effort incroyablement intense, agressif et très dangereux pour le conducteur et les pilotes. Les médias aiment mettre l’accent sur le cinglé juché  sur le vélo, mais en vérité, le record appartient à tant de gens qui ont apporté leur énorme  contribution que ce record est autant à eux qu’à moi. »  

 

STAYER FR : · La marque et le poids de ton  drôle de vélo ?

N.S.C. : « Vélo de marque Moss Bikes – silver eagle. Moss est un fabricant sis à Wybunbury, Cheshire. C’est un vélo  personnalisé, conçu  en 3D,  en acier inox, tubes Reynolds 953. Les autres composants viennent d’une moto de motocross KTM. Les autres pièces sont de Rideworks, Phil Wood, Campagnolo, USE, Fibre-Lyte. » 

 

STAYER FR : · Pourquoi choisir un tandem ? Quel est l’avantage ?

N.S.C. : « L’empattement long, ainsi que les deux boîtiers de pédalier qui permettent avec l'entraînement croisé d’atteindre la grande vitesse. 65 x14 sur l’arrière et 59 x 13 devant »  

 

STAYER FR : Les dimensions des roues et des pneus ? 

N.S.C.  : «  Des roues de motocross KTM « 19 » chaussées de pneus moto »

 

STAYER FR : Quels types et modèles de voitures as-tu utilisé durant toutes tes tentatives ?

N.S.C.  : « Pour les records de Grande-Bretagne :  1998 -VW Passat - 1.9 tdi pour le premier et la même pour le second. Pour les records d’Europe, là on a utilisé des Porsche Cayenne :  un diesel pour le premier et le modèle Sport Turbo pour le deuxième. Pour le record du monde (record de Fred Rompelberg car la meilleure performance mondiale est détenue depuis l'année dernière par Denise Koreneck - n.d. STAYER FR) on a eu recours au modèle Sport SE Hyrbrid »

 

STAYER FR : Et les dispositions pour votre  sécurité, tant pour le vélo que la voiture  ?

N.S.C. : « Une combinaison Dainese Misano Airbag, des bottes et des gants de motard; un casque de course intégral Davida, et des lunettes connectées. Le conducteur de la Porsche lui était équipé comme un pilote de course, casqué et était connecté avec les équipes d’ambulancier »

 

STAYER FR : Parlons un peu de la voiture du record maintenant…   

N.S.C. : « Une Porsche Cayenne Sport SE Hybrid – tout juste fabriquée la semaine d’avant, te dire  nous avons été très chanceux de l’avoir !  Sans elle, nous n’aurions pas été capables de battre le record.  Le pilote est mon ami et entraîneur cycliste  Adey Dent  »

 

STAYER FR : Qu’est-ce que faisait dans la voiture mon excellent camarade Graham Bristow ? 

N.S.C. : « Graham était un des arbitres indépendants à suivre la tentative. Mais il était dans une autre voiture, une Porsche  blanche aussi, pour garantir l’intégrité de ma tentative » 

 

STAYER FR : Neil, combien ça coûte ce type de challenge ?

N.S.C. : « J’aurais  trop peur d’y réfléchir. En grande partie, cela a été auto financé mais des firmes comme  Schwalbe et Fenwicks notamment nous ont aidés aux moments où nous en avions le plus grand besoin. Je dois souligner qu’ils n’ont pas demandé  quoi que ce soit en retour, qu'ils ont aidé simplement parce qu’ils sont des cycliste passionnés et de bonnes personnes. »  

 

STAYER FR : Pour démarrer et atteindre la vitesse tu devais  être poussé ou tracté par quelqu'un ou quelque chose ?

N.S.C. : « Oui, par un câble de remorquage, lâché dès une vitesse suffisante acquise;  à partir de là  j’accélère jusqu'à la dernière seconde qui précède le  freinage. Au moment de rentrer dans la zone de freinage, nous étions encore à 180 miles à l’heure ! »

 

STAYER FR :  En quelques mots peux-tu  nous décrire tes sensations ?

N.S.C. : « Physiquement je ne me sens pas trop mal, bien que mes jambes aient vraiment souffert. Quant aux contusions dues au costume et aux bottes, elles se font jour maintenant…   Sinon, épuisé... Brisé ! Le travail en amont a été intense  et stressant  entre la préparation de la logistique, les voyages et les essais, si bien que toute l’équipe était  fatiguée avant même le jour J du record. Après quelques jours,  je commence un peu à prendre la mesure de l’évènement, mais cela a été pour moi  un chemin long de 25 ans   pour obtenir ce que je voulais.  Aussi je suppose que cela peut prendre un certain temps pour s’y s’habituer »

 

STAYER FR : Et  maintenant, quel sera ton  projet ?

N.S.C. : « Nous aimerions continuer quelque part  où nous pourrions pousser la folie, comme à Bonnevile, où nous pensons que nous pouvons atteindre les  200 + mph. D’ailleurs, nous allons faire bientôt une annonce en ce sens »  


 

 

 

NEIL CAMPBELL : L'INTERVIEW

 

STAYER FR : Your complete name is Neil Soupy Campbelle and « Soupy » is just a nickname ?

N.S.C. : “Yes, Soupy is nickname. Because of the Campbell's soup?! (I didnt pick it)”


STAYER FR : Your date and birth place please ?

NSC : “18.03.1974 - Birkenhead, England”


STAYER FR : Where do you live ? Bachelor, married ?

NSC : “Suffolk, England”

 

STAYER FR :  Are you a cycling rider, and in affirmative your classtype and club please

NSC : “Club rider who has competed on the road, track, mtb. These days I train purely for the record as injuries could cause huge complications with the record planning. I had a big crash 3 years ago on a pothole and I still suffer the injuries.”


STAYER FR :  From how many times did you get ready to chase the speed record ?

NSC : “This has been a 5 year process to get this far, this is the first time attempting the 167mph Rompelberg record. Before that we've tried and failed numerous times attempting the british record”

 

STAYER FR :  Where do the idea of this record come from ?

NSC : “ I was coached by Dave Le Grys back in the mid 90s, he held the british record which he set in 1986. He then helped Guy Martin break his own record for a TV show 'Speed', from there I thought I could do it.”

 

STAYER FR : Where do you realize your attempts and especially the one that you break the record ?

NSC : “ We actually broke the record on the previous run but it was disallowed because the cameras werent working so we knew we could achieve the speed if the weather held. But honestly the previous days were not good and we couldnt test at all so we didnt believe we could do it.”


STAYER FR : · The brand and the weight of your bike

NSC : “ Moss Bikes - silver eagle. A custom bike made from 3d printed stainless steel and Reynolds 953 tubing. The other components are taken from a KTM motocross bike. Other parts are from Rideworks, Phil Wood, Campagnolo, USE, Fibre-Lyte.”

 

STAYER FR : · Why do you choose a tandem ? What is the advantage ?

NSC : “Long wheelbase and two bottom brackets which enable the crossover drive to achieve the 600" gearing.”

 

STAYER FR : Size of the whells and tires ?

NSC : “19" KTM motorcross wheels with motorcycle tyres”

 

STAYER FR : What are the type and model of the different cars you used during all your attempts ?

“ 1998 -VW Passat - 1.9 tdi - British Record 1

1998 -VW Passat - 1.9 tdi - British Record 2

Porsche Cayenne diesel - European Record 1

Porsche Cayenne Sport Turbo - European Record 2

Porsche Cayenne Sport SE Hyrbrid - World Record”

 

STAYER FR :  Please specify the arrangments you take for your security : on yourself, on the bike, on the car

NSC : “ Dainese Misano Airbag Suit, boots and gloves; Davida full face racing helmet and goggle with intercom; Driver has motorracing clother, helmets and intercom Paramedics following

 

STAYER FR :  About the car, can you specify the type and model and the men who drove during your record ?

NSC : “ a Porsche Cayenne Sport SE Hyrbrid - released last week so we were very lucky to have it. Without the electric assistance from lauch we wouldnt have been able to achieve this record.  The driver is my friend, cycle coach and excellent wheel builder Adey Dent.”

 

STAYER FR :  What job did during your record my good fellow Graham Bristow ?

NSC : “ Graham was one of the independant adjudicators for the attempt. He was in the white following Porsche to ensure that the integrity of the record was upheld.”

 

STAYER FR : How cost this type of challenge from the beginning ? Have you somme sponsors to help you ?

NSC : “ I would be too scared to sit down and count the cost. Mostly this has been self funded but notably Schwalbe and Fenwicks have helped us at moments of considerable need. I must stress that they have not asked for anything in return they simply helped because they are passionate cyclist and good people.”

 

STAYER FR :  To start and reach the speed did you need to be push or drew by someone or something ?

NSC : “ There is a tow line which is dropped once the gear is rolling, from there i'm pushing the gear and accelerating until the last second before braking, i think we topped at 180mph in the braking zone.”

 

STAYER FR :  · In a few words can you describe your feeling during the run you made to brake the record ? Did you have some special sensations when you reach a particular speed, or the top speed ?

NSC : “Exhausted.. and broke! There's so much intense work and planning that went into the logistics, travel and testing that the whole team are tired before the actual event even started. After a couple of days it's starting to sink in a little, it's been a 25 year road for me  to get this far so i suppose it may take a while to get used to.

 

We'd been testing on the Thursday and Friday and it hadn't gone well. mainly the weather was terrible so we couldn't get many runs in at speed, and the ones we did do i experienced horrific turbulence. Even the car struggled to get anywhere near record speed so honestly, i didn't think we'd get close, let alone beat it.”

 


STAYER FR :  Now, what will be your project ?

NSC : “ We'd like to head to somewhere longer where we can go a little crazy, like Bonnevile where we think we can go 200+mph. We'll announce this soon.”

 


 Merci infiniment à Neil pour sa disponibilité et pour avoir joué à fond le jeu de l'interview.

Avec tout mon respect et mon admiration.

Chilly-Mazarin le 22 Août 2019



24/08/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 156 autres membres